COMPOSITEURS PARTICIPANTS 2020
BEKAH SIMMS (née en 1990, T.-N.-L.), Toronto
 

Le répertoire diversifié de Bekah Simms est reconnu comme étant « nuancé et complexe » (NOW Magazine), « cacophonique, discordant et oppressant … mais tellement captivant ! » (CBC Music). Propulsée à la fois par la fascination et la terreur que lui inspire l’univers, son travail passe souvent à travers le filtre de sa propre anxiété. À l’avant-plan de ses intérêts compositionnels actuels se trouve la tension créée par la juxtaposition citation / friction entre le reconnaissable et l’obscurcissement.
La musique de Bekah a été interprétée au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe par, entre autres, Esprit Orchestra, Continuum Contemporary Music, l’Orchestre symphonique de Victoria et Paramirabo.
Bekah a reçu plus de 25 prix dont le Toronto Emerging Composer Award 2017 et le Karen Kieser Prize in Canadian Music (2018) ainsi qu’une nomination aux JUNO 2019 dans la catégorie Composition classique de l'année pour son œuvre Granitic. L’une des six personnes retenues pour représenter le Canada lors des Journées mondiales de la musique 2016 et 2019 de l’ISCM, elle était sur la liste Radio-Canada 2016 des 30 meilleurs musiciens classiques de moins de 30 ans.
Elle est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise en composition de l’Université de Toronto ainsi que d’un baccalauréat en musique et en éducation de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

 

GABRIEL DUFOUR-LAPERRIERE (né en 1986, Qc), Montréal

 
 

Originaire de Chicoutimi, Gabriel Dufour-Laperrière vit et travaille à Montréal comme compositeur. Il complète actuellement un doctorat en composition auprès de Denys Bouliane à l’école de musique Schulich de l’Université McGill. Sa recherche porte sur la notion de cinétisme musical, impliquant les dimensions reliées à la directionnalité et aux forces dynamiques perceptibles en musique. Il se dédie aussi à l’étude et à la transmission de la sonologie auditive, une approche développée par le compositeur Lasse Thoresen vouée à l’analyse auditive (sans partition) des phénomènes sonores et musicaux. Il est membre du projet de recherche ACTOR (Analysis, Creation, and Teaching of Orchestration).
Il a reçu, entre autres, le Prix d’Europe de composition 2019 Fernand Lindsay, le premier prix pour sa pièce Plier-Déplier au concours « Città de Udine » 2010 dans la catégorie musique électroacoustique, a obtenu trois prix de la Fondation SOCAN et est lauréat de la bourse Joseph-Armand Bombardier du CRSH.

 

STEFAN MAIER (né en 1990, C.-B.), Vancouver

 

Les compositions, installations et performances de Stefan Maier examinent les technologies sonores anciennes et émergentes. Soulignant l’instabilité et l’indiscipline du matériau, son œuvre explore les flux de matière acoustique à travers les systèmes de son, les instruments, les logiciels et les corps, afin de découvrir d’autres modes d’écriture et d’écoute possibles dans des circonstances technologiques spécifiques.
Sa musique de concert a été interprétée par des ensembles tels que Talea Ensemble, le Nouvel Ensemble Moderne, Vertixe Sonora et Redshift Music Society. En tant qu’interprète de son œuvre électronique solo, il s’est produit à la Haus der Kulturen der Welt (Berlin), à Ultima (Oslo), à la Kunsthal Aarhus et dans le cadre des Chapel Performance Series (Seattle). Il a joué aux côtés de grands noms de la musique nouvelle tels que Jennifer Walshe, Morton Subotnik et le Arditti String Quartet. Stefan travaille étroitement avec l’artiste danoise Ragnhild May depuis 2015. Leur œuvre collaborative Music for Organs a été reconnue comme composition de l’année par le Conseil des arts danois en 2017.
Stefan Maier a reçu un Mayor’s Art Award de la ville de Vancouver en 2017, est boursier de la MacDowell
Colony (2019) et en nomination pour le Prix Gaudeamus en composition (2019). Il est diplômé en musique et en arts du Bard College, du Dartmouth College et de l’Université de Victoria.

 

MATTHEW RICKETTS (né en 1986, C.-B.), New-York

 

Remarqué par la critique pour ses « sons effervescents et parfois piquants » et son « exploration hypnotique de la mélodie » (ICareIfYouListen) ainsi que pour ses « harmonies acidulées et ses crépitements joyeux » (The New York Times), Matthew Ricketts écrit une musique qui oscille entre les extrêmes de présence et d’absence, de la clameur à la quiétude, à la fois pudique et flamboyante.
Ses œuvres ont été interprétées entre autres par l’Orchestre symphonique de Montréal, JACK Quartet, le Quatuor Bozzini, Mivos Quartet, le Nouvel Ensemble Moderne, the Fromm Players, Argento Ensemble, etc. Entre 2016 et 2018, Matthew était compositeur en résidence à l’Université de Caroline de l’Est. Acclamé par la critique, son opéra multilingue Chaakanesh : The Trickster’s Quest a ouvert la saison de l’Orchestre symphonique de Montréal en 2018.
Matthew est boursier de la Fondation John-Simon-Guggenheim (2019), de la MacDowell Colony (2019), du Tanglewood Music Center (2018) et du Aspen Music Festival (2017). Il est récipiendaire du Lili Boulanger Memorial Fund Prize (2016), des Prix Jacob Drukman (2016) et Morton Gould (2013) ainsi que de huit prix du Concours pour jeunes compositeurs de la Fondation SOCAN. Matthew est diplômé en composition et théorie musicale de l’Université de McGill et de l’Université de Columbia où il est actuellement maître de conférence.

Inscrivez-vous à notre infolettre  
Appuyez l'ECM+
logodiv_Calq_noir logodiv-conseil-canada logodiv_conseil-arts-montreal logodiv-socan logodiv-conservatoiredemusique logodiv_devoir