COMPOSITEURS PARTICIPANTS 2018
SOPHIE DUPUIS (née en 1988, N.-B.), Toronto

Originaire du Nouveau-Brunswick, Sophie Dupuis est récipiendaire du prix Karen Kieser en Musique canadienne (2016) pour sa pièce Perceptions de La Fontaine. Sa musique orchestrale a été interprétée par l’Orchestre symphonique de Toronto, l’Orchestre symphonique de Nouvelle-Écosse et l’Orchestre philharmonique du Haut-St-Jean tandis que sa musique pour ensemble a été créée par des musiciens de renom tel que Caution Tape Sound Collective, Thin Edge New Music Ensemble, Array ensemble ou encore Architek Percussion. Terminant présentement un doctorat en en composition à l’Université de Toronto, elle s’est mérité la Médaille universitaire du département de musique de Dalhousie University, une Ontario Graduate Scholarship, la bourse John Weinzweig Graduate Scholarship ainsi que la Theodoros Mirkopoulos Fellowship in Composition.

Au fil d’un discours musical se révélant à mesure qu’il se déploie, les œuvres de Sophie Dupuis superposent des fragments mélodiques ou harmonies familiers à des textures mystérieuses et frétillantes.

PATRICK GIGUÈRE (né en 1987, Qc), Birmingham (Royaume-Uni)

Patrick Giguère vient de terminer un doctorat en composition à Birmingham. Sa musique est fréquemment interprétée à travers l’Amérique du Nord et l’Europe par des ensembles exceptionnels tels que le London Symphony Orchestra, le Nouvel Ensemble Moderne, Exaudi, l’American Academy of Conducting in Aspen Orchestra et l’Orchestre de la francophonie. Son œuvre Le sel de la terre s’est mérité le 3e prix Serge-Garant de la Fondation SOCAN en 2015. Il fut directeur artistique d’Erreur de type 27 (2013-2015) et fonda l’Ensemble Lunatik, basé dans la Ville de Québec, dont il fut aussi directeur artistique (2009-2014). Par la composition de ses œuvres et l’organisation d’évènements, il souhaite offrir des moments uniques où des êtres humains se réunissent pour expérimenter et vivre la musique avec leur cœur, leur intelligence et tous leurs sens.

La musique de Patrick Giguère est pétrie d’intensité, d’ornementation et d’une soif de la découverte goûtant avec plaisir les délices d’échelles non tempérées plongeant au cœur du phénomène physique du son.

JAMES O'CALLAGHAN (né en 1988, C.-B.), Montréal

Originaire de Vancouver, James O'Callaghan est un compositeur et artiste sonore basé à Montréal, reconnu pour sa « grande maîtrise des matériaux et de la forme musicale » (Électromania, Radio France) et sa « virtuosité à fusionner les genres » (SilenceAndSound). Il est le lauréat du prix Robert Fleming du Conseil des Arts du Canada (2015). En 2014, son œuvre Isomorphia a gagné le Grand Prix John-Weinzweig de la Fondation SOCAN et était finaliste aux Prix Juno dans la catégorie Composition classique de l’année. Ses œuvres ont également remporté des premiers prix de JTTP (Communauté électroacoustique canadienne, 2013), Musicworks Magazine (2014), et ont été finalistes aux concours Gaudeamus (2016), KLANG! Acousmonium (2015) et pour le Prix collégien de musique contemporaine (2016, 2017). Titulaire d’une maîtrise en musique de l’Université McGill (2014), sous la direction de Philippe Leroux, il a obtenu son baccalauréat en beaux-arts de l’Université Simon Fraser, où il a étudié avec Barry Truax.

Tirant son matériel sonore d’objets trouvés amplifiés ainsi que des sons de l’environnement naturel et urbain qui l’entoure, la musique de James O’Callaghan entremêle avec raffinement la poésie de ces éléments bruités à la musicalité naturelle des instruments classiques.

THIERRY TIDROW (né en 1986, Ont.), Cologne (Allemagne)

D’origine franco-ontarienne, Thierry Tidrow s’est récemment distingué en remportant le prestigieux Prix Jules-Léger du Conseil des arts du Canada avec sa pièce Au fond du Cloître Humide (2014). En tant que boursier de la Fondation Ricard et du Conseil des arts du Canada, il obtient sa maîtrise au Conservatorium van Amsterdam en 2011, ainsi qu’un diplôme Advanced Studies au Hochschule für Musik Freiburg en 2013 auprès de Brice Pauset. Ses œuvres ont été interprétées par de nombreux ensembles d’envergure, tel l’Asko-Schönberg Ensemble, l’Ensemble Talea ou encore la Dutch National Opera Academie, qui sous la direction de Javier Lopez-Pinon et Lucas Vis a créé et mis en scène son opéra Less Truth More Telling (2013). Sa pièce It had something to do with the telling of time… a été sélectionnée pour le Gaudeamus Music Week 2011 tandis que Silk Hole a reçu un prix-commande au Ereprijs Orkest’s Young Composers’ Meeting 2011. En 2014, il a reçu des prix de la Fondation SOCAN pour Less Truth More Telling et pour Violon et Clarinette.

L’univers sonore de Thierry Tidrow accueille plusieurs mondes musicaux où explorations bruitistes, lyrisme expressionniste, pastiche et parodie forment un tout discursif et richement détaillée.

Inscrivez-vous à notre infolettre  
Appuyer l'ECM+
logodiv-conseil-canada logodiv_Calq_noir logodiv-aimia-en logodiv_devoir logodiv_conseil-arts-montreal logodiv_montreal_noir